Réponse de José Allégrini - Notre commentaire

dimanche 12 mai 2013 Publié par WICR


Notre commentaire sur la réponse de J. Allégrini

Lors de sa visite du 14Février, José Allégrini nous avait promis de faire étudier le dossier du Régali, dont il n’avait jamais entendu parler, et de nous donner une réponse sous quinzaine. Deux mois et demi et trois relances après, la réponse est arrivée en Mairie de Secteur. Par un hasard curieux, la veille de la « conférence de presse » organisée par Progéréal.
Dans sa forme, cette réponse est classique : Monsieur J. Allégrini s’abrite derrière un courrier de son directeur des services, qui s’abrite lui-même derrière l’opinion d’un expert « nationalement reconnu », Alain Thévenin.

Mais que trouve-t-on derrière cet amoncellement de parapluies ?

Des propos, certes prudents, mais tellement prudents qu’ils en deviennent incohérents.

Exemple 1 : « plusieurs sinistres localisés sont à déplorer ». Nous déplorons. Mais « pas de pathologie généralisée sur la zone ». Autrement dit, les sinistres localisés qui se produisent à quelques mètres les uns des autres sont de pures coïncidences . Nous déplorons ces coïncidences fâcheuses.



Exemple 2 : « Nous sommes intervenus à plusieurs reprises pour nous assurer que les actions prescrites avaient bien été réalisées ». Mais, quelques paragraphes plus loin : « Quelques constructions souffrent d’un entretien ou d’une mise en œuvre défaillants ». Là, on ne peut que déplorer le manque d’efficacité des interventions de contrôle…



… et une conclusion qui ne nous rassure pas :

« L’acte de bâtir peut toujours générer des sinistres aux environnants »

Résultat des courses : Monsieur l’Adjoint à la Prévention des Risques n’est pas décidé à faire quoi que ce soit pour arrêter le massacre et nous attendrons ensemble les prochains sinistres… que nous déplorerons en chœur.





Libellés : ,