Fret Mourepiane Consolat

lundi 13 août 2012 Publié par WICR


Étude d’impact :
 
Nous y sommes allés.
 


Le dossier était consultable en Mairie de secteur, avec un registre pour inscrire les observations. Jusque- là tout allait bien.
La surprise, c’était que l’étude d’impact ne portait que sur le raccordement ferroviaire au niveau de
Consolat : ne s’agit-il pas d’un projet global, à partir de la gare de fret de Mourepiane ? Quel impact sur le littoral ? Quel impact sur Saint-André ?
Nous avons donc commencé par donner notre opinion. Puis nous sommes allés aux renseignements. Le service « Urbanisme » de la Mairie de secteur nous a donné les coordonnées de l’étude d’impact que nous avons appelé au téléphone.


Résumé de la conversation :
Question : Pourquoi l’étude d’impact ne porte-t-elle que sur Consolat ?
Réponse : Parce qu’elle est commandée par Réseau Ferré de France pour la seule partie qui le concerne, c'est-à-dire le raccordement ferroviaire de Consolat. La gare ferroviaire concerne le port autonome.
Question : mais ne s’agit-il pas d’un projet global ?
Réponse : Si, bien sûr, mais les travaux auraient pris trop de retard si on avait attendu une étude d’ensemble. Nous avons donc fait une étude partielle, comme la loi nous y autorise.
Questions (sans réponses) : comment la loi peut-elle autoriser de commencer des travaux en anticipant sur l’étude d’impact ? Est-ce que tout serait joué d’avance ? Est-ce que la loi serait faîte pour protéger les intérêts des uns (eux) au détriment de ceux des autres (nous) ?
Question : Est-ce qu’il est prévu, ultérieurement, une étude d’impact au niveau de Mourepiane ?
Réponse : Je pense que oui.
Question : Et sur Saint-André ?
Réponse : je ne pense pas car les trains y passent déjà et le trafic ne va pas être sensiblement modifié dans l’immédiat.
Question : est-ce que, pour Mourepiane, vous avez une idée de la date de l’étude ?
Réponse : Non. Mais je vais vous donner les coordonnées du responsable de RFF qui est en contact avec le Grand Port.


… A suivre… prochain épisode…
Entretien avec un Monsieur qui est dans les secrets du port…

Libellés : , , ,