Conférence de presse publique - Le Régali 10 décembre 2011

mercredi 18 janvier 2012 Publié par WICR

Conférence de presse publique
Le Régali – 10 décembre 2011-12-12


Pari réussi pour cette conférence de presse organisée par les habitants du Régali et l’association Cap au Nord. La presse était là. Les habitants aussi : plus d’une centaine !





Plusieurs élus étaient venus pour témoigner leur soutien . Dans l’ordre alphabétique : Rébia Benarioua,  Fathia Benrezkallah, Roland Cazzola,  Henri Jibrayel, Sébastien Jibrayel, Roger Ruzé, Karim Zéribi.

Un solide dossier de presse a permis un exposé général des problèmes, illustré par de nombreux témoignages d’habitants qui ont déroulé le film d’une catastrophe programmée où chaque tranche de travaux a apporté son lot de malfaçons, d’infiltrations, d’affaissement, d’effondrement et de retard dans les livraisons.

Le point de départ, naturellement, ce sont des terrains sur lesquels on n’aurait jamais dû construire. «  Ici, c’était un étang où on venait pêcher » , se rappelle Monsieur Santiago, ancien habitant du Régali… et les rapports d’étude confirment : 46% d’humidité dans certains sols ! 


Le point d’arrivée, ce sont de nombreux drames individuels comme celui de Monsieur Joly, en chambre d’hôte depuis le mois d’août parce qu’il n’a toujours pas pu prendre possession de son appartement, qui devait être livré fin août. « Avec Progéréal, on devient un peu SDF ». Ou celui de ce couple âgé qui a vu un pan de colline glisser sur sa terrasse et fracasser ses meubles de jardin. « Mes parents sont âgés, ma mère est malade. Ils sont obligés de rester enfermés chez eux sans même pouvoir ouvrir leurs fenêtres qui ont été bouchées pour raisons de sécurité ».



Mais cette conférence n’était pas seulement l’occasion de rencontrer la presse. C’était aussi un rassemblement des habitants, jusque là isolés avec leurs problèmes d’assurance ou leurs procès en cours.

Ils s’organisent en collectif et formulent des revendications d’ensemble pour stopper la poursuite de ce programme catastrophique :

- Annulation du permis de construire du Charron . Signé en 2004, ce permis autorise la construction d’un immeuble supplémentaire sur un terrain qui se transforme en rivière de boue lors des pluies et où les premiers coups de pelleteuses ont fait jaillir ce qui est sans doute la résurgence d’une ancienne source dont les anciens se souviennent bien.




- Interdiction de toute construction nouvelle sur le Régali : stop au massacre !

- Maintien de l’Espace Boisé Classé du sommet de la colline, acquis par Finaréal (société-sœur de Progéréal)  en 2008.  Protection absolue pour ce site qui constitue une niche de biodiversité remarquable et dont la végétation constitue sans doute aujourd’hui le seul élément de solidité de cet ensemble instable. Un déclassement au Plan Local d’Urbanisme ne pourrait que provoquer des catastrophes supplémentaires.



Une visite du site est d’ores et déjà prévue le mardi 13 décembre à 14h30 avec les élus et techniciens de la Mairie de secteur ainsi que les services techniques de la Ville de Marseille.