Conférence de presse du 5 mai - Participation de Cap au Nord

lundi 16 mai 2011 Publié par WICR

Conférence de presse du 5 mai


Participation de  Cap au Nord


L’Association Cap au Nord est une association de défense du cadre de vie dans les 15° et 16° arrondissements de Marseille. Elle fête ses vingt ans l’année prochaine et se bat donc depuis des années pour essayer de protéger ce qui reste de qualité de vie dans ces quartiers saccagés où un véritable chaos urbain s’est installé entre les anciens noyaux villageois. Saccage d’autant plus regrettable qu’il s’ajoute aux problèmes économiques et sociaux. Est-ce que quelqu’un a déjà pensé qu’être chômeur coincé devant l’ennui de sa télé et chômeur pouvant aller à la pêche ou ramasser des escargots dans les collines, ce n’est pas la même chose ? C’est pourtant exactement ce qui se passe : notre glorieux développement économique prend d’autant plus de place qu’il crée de moins en moins d’emplois : nos quartiers ont été un bassin de main d’oeuvre, ils sont aujourd’hui une réserve foncière.

Le bétonnage dans le nord, c’est :

L’accès à la mer confisqué : le comblement du port, c’est du béton. Il est ancien, d’accord. Mais aujourd’hui que l’activité du port est restreinte, au lieu de rendre ces terrains à la population, on y voit se construire de hideuses entreprises qui n’ont quelquefois rien à voir avec la mer…mais paient des loyers au port !

La construction de milliers de mètres carrés de bureau. On continue à signer des permis de construire pour des immeubles de bureau qui restent (et resteront sans doute) vides, y compris dans la zone franche de Saint-Henri qui devrait finir l’année prochaine. Que nous prépare-t-on ? de nouvelles friches industrielles alors que nous en avons à ne plus savoir qu’en faire ? Bravo pour le développement durable !


Le saccage des collines et des derniers espaces naturels . Là il faut distinguer ! Le saccage a deux raisons.
- La construction de « villas » avec vue sur la mer : çà fait tout de suite monter les prix ! La mer, on ne peut plus la toucher chez nous mais on peut encore la voir, à condition d’avoir les moyens. Pourquoi un promoteur achète-t-il un espace boisé protégé ? Avec un peu de mauvais esprit, on pense à la révision du P.L.U
- Le stockage de choses disgracieuses (les containers notamment, qui ont largement remplacé les dockers) et de déchets divers. On a l’impression que tout ce dont on ne sait pas quoi faire atterrit dans les quartiers nord. La dernière en date : le saccage programmé du massif de la Nerthe avec la création sur 20 hectares de colline du « Pôle Containers de Marseille » (dépôt,  peinture, décontamination etc.), la construction d’un échangeur, un centre de tri, et le déversement des déchets de BTP provenant des chantiers d’Euroméditerranée, et ce, dans un lac alimenté par les sources!