l'AG en images

dimanche 20 février 2011 Publié par WICR
7 février 2011

L’A. G.

en images

Vous y étiez ? Nous avons été ravis de vous voir.
Vous n’y étiez pas ? C’est dommage.
Pour tous, quelques photos souvenirs.

Il y avait du monde, en avance ou en retard. Ceux qui étaient en avance ont pu regarder la petite expo tirée de notre travail « Patrimoine » de l’année.



 Ceux qui étaient en retard, nous n’avons pas pu les attendre pour commencer : nous avions des engagements d’horaire auprès du centre social.


Nous avons eu quelques problèmes techniques, aussi ….

Mais, avec ou sans micro, avec ou sans images, le rapport d’activité a été suivi avec beaucoup d’attention : il faut dire qu’on a fait un paquet de choses cette année et, à plusieurs voix, c’est tellement plus sympathique !


Notre présidente, Thérèse Bastié, a rappelé les grands principes (on y tient !) et parlé de notre action sur ce petit Hameau des Tuileries qui est le berceau historique de Cap au Nord.


Lydia Frentzel a présenté notre action sur Consolat, en particulier la victoire sur cette saleté de vidoir qui empoisonne la vie de milliers de riverains depuis vingt ans.



Wilfrid Robion a parlé défense du cadre de vie à Mourepiane, terre-plein à camions, permis de construire et enquête publique. Un immeuble de 21 m de hauteur au pied de la falaise : on espère l’avoir échappé belle !



Michèle Rauzier a raconté la touchante histoire du Teucrium, ravissante petite plante rare découverte au pied de la falaise


Jean d’Acquino lève la main pour compléter.  Il est modeste, mais il sait de quoi il parle : le papa du Teucrium, c’est lui ! Le teucrium existe aussi sur la colline Consolat, en compagnie d’une autre plante rare, Helianthemum syriacum.
 

 
Jean-Yves Carreau, enfin, raconte ces trois heureuses journées (13 mars, 2 juillet, 18 septembre) qui ont vu s’exprimer, croître et prospérer l’amour des Mourepianais pour leur patrimoine.


Pas de doute : à l’unanimité, on se dit qu’on a bien travaillé !

Le rapport financier n’a pas l’habitude de passionner les foules. Lucienne Brun, Trésorière, souligne que les chiffres disent beaucoup de choses si on veut bien les écouter.   Les nôtres, dans leur prodigieuse simplicité, parlent de nos choix et d’une certaine vision de la vie associative.


Au cours du débat, nous avons pu faire la connaissance de nos nouveaux complices du collectif « Laisse Béton » venus partager ce moment avec nous.


Happy end, comme d’habitude…


Libellés :