Une habitante donne son avis

dimanche 28 novembre 2010 Publié par WICR
Jacqueline Lepetit
49 TRAVERSE DU REGALI
13016 MARSEILLE

Si le quartier de l’Estaque est resté si authentique et apprécié dans le monde entier pour sa lumière, ses paysages et son cachet artistique, c’est d’une part grâce à son histoire liée aux peintres mais aussi c’est parce ce quartier a échappé à l’urbanisation sauvage des grandes cités des années 70. Point de grandes barres comme La Bricarde, Consolat ou Plan d’Aou dans ce coin de Marseille. Donner aujourd’hui l’autorisation à un promoteur - quel qu’il soit - de construire à 21 m soit à R + 8 ou 9, c’est autoriser l’urbanisation sauvage et le bétonnage d’un des quartiers les plus authentiques et prisés de Marseille. Pourquoi un autre promoteur tel que FINAREAL - PROMOREAL qui achète et construit partout dans le XVI° se priverait-il de demander la même dérogation au POS ?

- On nous dit que ces immeubles sont créateurs d’emploi,
Ah ! Bon, vu le nombre d’annonces Bureaux à louer dans le périmètre ZONE FRANCHE permettez-moi d’en douter. Les cadres parisiens - à 3 h de TGV - viendront y prendre la place de locaux en mal d’emploi très qualifiés. Ils adoreront « le petit port de l’Estaque «  où l’on mange au soleil, auront un bateau à quai et leur abonnement TGV. Est-ce cela créer de l’emploi, n’est-ce pas tout simplement délocaliser au soleil de l’emploi ?

- Pour ce qui est de la Zone Franche : qui d’entre nous ne connaît pas ces boîtes à lettres avec 15 adresses d’entreprises fictives ou ces cabinets médicaux de Kiné et d’infirmières qui fleurissent dans le XVI° et qui rechignent à se déplacer pour un domicile à St Henri parce que c’est trop loin ?
Est-ce cela créer de l’emploi ?

Alors maintenant, cela suffit. Je dis non au bétonnage de nos collines que ce soit pour des emplois ou des logements, qui ne profitent au bout du compte jamais aux locaux qui vivent et adorent leur quartier et leur ville .

Je dis oui à la préservation du Littoral dans le cadre de la loi littorale et dans le cadre du respect de la nature (plantes protégées) et de l’environnement paysager d’un des plus beaux quartiers de Marseille.

Le 13 nov 2010
Libellés :