Le terre-plein de Mourepiane

dimanche 7 février 2010 Publié par WICR
On pourrait imaginer que le littoral, au niveau de Mourepiane, soit une véritable vitrine à l’entrée de Marseille. 

On pourrait même imaginer (mais là il faut vraiment faire un effort !) qu’il soit un lieu de promenade agréable pour des habitants qui ne sont pas tellement gâtés sur le sujet…

Au lieu de quoi ce terre-plein est la vitrine de la désolation et de l’abandon dans lequel sont laissés nos quartiers.



Ce qu’on ne peut pas voir sur la photo, prise en week-end : toute la semaine, ce terre-plein se transforme en « parking »  sauvage  pour des poids lourds qui défoncent à qui mieux mieux le sol de terre battue, argileux de surcroît.

Ce qu’on peut voir sur la photo : les jours de pluie, il se transforme en vaste pataugeoire, avec coulées d’argile qui rendent la chaussée rouge et glissante et déchets divers flottant sur les flaques d’eau. Car ce terrain sert aussi de décharge, tout aussi sauvage que le parking, où sont abandonnés toutes sortes de détritus, ordures plastiques et métalliques, gravats, bois et autres fins de chantier.

Nous avons donc saisi la Mairie de secteur de la nécessité d’aménager et d’entretenir ce terre-plein. En bref :

- L’utilisation de cet espace à usage de parking apparaissant comme nécessaire, il suffirait de l’entretenir et de l’aménager correctement pour en limiter les nuisances. Quelques plantations apporteraient de l’ombre et contribueraient à améliorer le paysage.

- Un revêtement adapté aux poids lourds ne semble pas irréaliste : il existe de nombreux parkings poids lourds dont le revêtement résiste parfaitement.

- Un marquage  au sol et une signalisation adéquate permettraient de limiter le nombre d’emplacements autorisés aux poids lourds et de réserver un certain nombre d’autres aux véhicules légers : les riverains ont souvent du mal à se stationner.

- Des bornes électriques pourraient résoudre le problème des moteurs qui tournent pour assurer le chauffage, la climatisation et le fonctionnement des véhicules réfrigérés, ajoutant le bruit aux autres nuisances.

Où en sommes-nous ?
- La Mairie de Secteur vient de nous préciser que ce terrain, jusqu’à présent amodié par le Port Autonome à la Ville de Marseille vient de passer sous la compétence de la Communauté Urbaine… mais que… les travaux nécessaires s’élèveraient à la moitié de l’enveloppe « Travaux » octroyée pour l’ensemble des 15° et 16° !

Notre position :
- Nous ne jouerons pas la concurrence en essayant d’obtenir satisfaction au détriment d’autres travaux, certainement tous nécessaires vu le retard de nos quartiers dans ce domaine.

- Puisque la CUM vient d’accepter, en l’état, la compétence de ce terrain, c’est à elle de faire les travaux nécessaires, sans amputer l’enveloppe globale.

- Peut-être faudrait-il se demander un jour à qui profite ce trafic de poids lourds qui défoncent sans arrêt nos routes (quand ils ne défoncent pas nos trottoirs) : est-ce toujours aux citoyens de payer la note ?

Dernière nouvelle : lors de la réunion publique qui s'est tenue à la Salle Sainte-Cécile le lundi 1er mars, Samia Ghali, Maire de Secteur, a annoncé que les travaux sur le terre-plein de Mourepiane seraient effectués fin 2010 ou , au plus tard, courant 2011. 

Depuis, nous avons adressé un courrier à la Mairie de Secteur qui nous a donné confirmation par écrit :
Libellés : ,